Tenuguï

Tenuguï

Qu'est-ce qu'un Tenuguï ? 

Un Tenuguï se présente sous la forme d'une pièce de coton d'environ 91cm par 34cm. Cette taille est standard. 

Tissu multi-usages, il sert de chemin de table ou set de table, d'essuie-main, de serviette pour le visage ou pour le corps, d'écharpe, de décoration murale, pour emballer divers objets (boîte à déjeuner, bouteille ou même en couverture pour un livre pour le protéger et cacher la couverture). Vous pouvez également confectionner un masque ou vous en servir de bandeau pour les cheveux. 

Un tenuguï s'écrit 手ぬぐい en japonais. Ce mot est composé du kanji de la main 手 suivi de ぬぐい qui vient du verbe 拭う (nuguu) qui signifie essuyer. Le tenuguï est donc historiquement un essuie-main et c'est pour cette raison que ses extrémités ne sont pas cousues, cela permettant qu'il sèche plus vite.

Sur la tête, le tenuguï est l'allier des cuisiniers japonais afin de retenir la transpiration et d'éviter de perdre des cheveux dans la nourriture. De même des sportifs tels les kendoka qui l'utilisent pour retenir la transpiration qui peut être abondante sous leur casque. 

Le tenuguï sert aussi à emballer son bento (boite à déjeuner) afin qu'il ne s'ouvre pas, à emballer une bouteille que l'on offre ou que l'on souhaite cachée par exemple. 

Plus récemment mais largement diffusé, l'usage du tenuguï comme objet de décoration est très courant. Sur un meuble, une table ou au mur. En décoration murale ont peut l'accrocher avec des fixations en bambou ou le mettre sous verre pour le magnifier. Enfin, vous pouvez aussi l'utiliser en rideau et notamment en noren, ce rideau de porte japonais. Il n'est pas rare de voir des japonais acheter deux tenuguï identiques afin de les utiliser en noren. C'est aussi pour cette raison que nous proposons les tenuguï d'Olivia de Bona en diptyque, idéal donc en noren. 

Enfin, pour l'anecdote, le tenuguï est également utilisé dans les arts traditionnels japonais tels que le théâtre Kabuki, le Rakugo, les dances traditionnelles et comme indiqué plus haut, le kendo. 

Copyright illustrations : Atsushi Hashimoto

Ci-dessous les versions bleue et bordeau du diptyque de Tenuguï de l'artiste Olivia De Bona